ÊTES-VOUS PRÊTS A ACCUEILLIR UN CHAT ?

Ça y est ! Vous venez de passer le cap ! Vous adoptez un chaton ! C’est un événement important qu’il faut bien préparer. Alors, êtes vous prêts à accueillir votre boule de poil? 

0%

A l’arrivée d’un chaton dans votre maison, la litière doit être:

Correct! Wrong!

Combien de repas par jour faut-il distribuer à votre chaton :

Correct! Wrong!

Pour couvrir les besoins nutritionnels de votre chaton sans excès, ni carence, vous devez :

Correct! Wrong!

Pour que votre chaton utilise son griffoir plutôt que d’abimer vos meubles, il est important :

Correct! Wrong!

Votre chaton vit en appartement, vous pouvez donc vous passer :

Correct! Wrong!

Votre chaton mange vos plantes d’appartement :

Correct! Wrong!

ÊTES-VOUS PRÊTS A ACCUEILLIR UN CHAT ?
Peut mieux faire…

1. A l’arrivée d’un chaton dans votre maison (et tout au long de sa vie !), la litière doit être éloignée de la gamelle. En effet, le chat organise son territoire en différentes aires d’activité : alimentation, élimination, repos, jeu/chasse… Si ces aires peuvent se superposer, il est préférable qu’élimination et alimentation soit le plus éloignées possible. De plus, le chaton peut développer une peur de sa litière s’il y a toujours du bruit, du passage… quand il fait ses besoins. Bien sûr, sa litière doit être nettoyée tous les jours et changée toutes les semaines. A savoir : Si vous avez plusieurs chats, il faut absolument leur offrir un bac à litière ou maison de toilette chacun, voire une de plus ! 2. Votre chaton peut disposer de sa ration journalière de croquettes en permanence. Il apprendra rapidement à se réguler tout seul. Si ce n’est pas le cas, optez pour un jouet distributeur de croquettes qui lui permettra de jouer et de se dépenser tout en comblant ses instincts de chasseur. 3. Un chaton sevré n’a plus besoin de boire du lait, et encore moins du lait de vache qu’il ne peut pas digérer correctement. De plus, nourrir son chaton avec des restes de table n’est pas équilibré et ne lui permettra pas de grandir sereinement et harmonieusement. Pour couvrir les besoins nutritionnels de votre chaton sans excès, ni carence, vous devez donc lui fournir un aliment de qualité pour chatons, il est sevré ! Le saviez-vous ? Un chat ne doit pas recevoir des repas à heures fixes. C’est un grignoteur qui aime répartir sa consommation alimentaire tout au long de la journée. Ne cherchez donc pas à instaurer avec lui un rituel autour des repas comme vous le feriez avec un chien. La relation affective avec lui doit s’installer autour des câlins et des jeux plutôt qu’autour de la nourriture. 4. Pour un chat, les griffades constituent un marquage visuel pour baliser le territoire. Ainsi, si vous placez son griffoir ou arbre à chat dans un coin de la pièce ou le déplacer régulièrement, cet objet n’a plus aucun intérêt pour le chat. Il faut donc placer le griffoir ou l’arbre à chat dans un endroit de passage, bien en vue de tous. De plus, il est préférable d’offrir un griffoir au chaton dès son plus jeune âge pour qu’il ne prenne pas de mauvaise habitude. Pour l’habituer à l’utiliser, vous pouvez le frotter avec de l’herbe à chat ou vaporiser un spray d’herbe à chat dessus. Au contraire, si votre chaton a déjà abîmé vos murs ou vos meubles, vaporiser du Féliway peut être très utile : en balisant vous-même ces endroits avec des analogues de phéromones apaisantes félines, vous les protégez des griffades. 5. Un chaton, même s’il vit en appartement, peut être infesté de puces et de parasites digestifs : il faut donc bien continuer à le vermifuger et à le traiter contre les puces avec un antiparasitaire efficace pour chatons. Au contraire, la Leucose est une maladie infectieuse transmise par contacts directs entre chats. Si votre chaton n’a pas accès à l’extérieur, vous pouvez décider de ne pas le vacciner contre cette maladie mais seulement contre le Typhus et le Coryza (à partir de 2 mois : 2 injections à un mois d’intervalle). Pour en savoir plus, consultez nos fiches conseils sur la vaccination du chat et sur les vers du chat. 6. Beaucoup de plantes sont toxiques et il faut absolument interdire à votre chaton de manger des plantes ! Vous pouvez alors lui fournir de l’herbe à chat. Attention toutefois, cette herbe ne permet pas d’éliminer les parasites digestifs : une vermifugation tous les mois jusqu’à 6 mois puis tous les 3 mois est nécessaire.
Vous êtes presque prêts !

1. A l’arrivée d’un chaton dans votre maison (et tout au long de sa vie !), la litière doit être éloignée de la gamelle. En effet, le chat organise son territoire en différentes aires d’activité : alimentation, élimination, repos, jeu/chasse… Si ces aires peuvent se superposer, il est préférable qu’élimination et alimentation soit le plus éloignées possible. De plus, le chaton peut développer une peur de sa litière s’il y a toujours du bruit, du passage… quand il fait ses besoins. Bien sûr, sa litière doit être nettoyée tous les jours et changée toutes les semaines. A savoir : Si vous avez plusieurs chats, il faut absolument leur offrir un bac à litière ou maison de toilette chacun, voire une de plus ! 2. Votre chaton peut disposer de sa ration journalière de croquettes en permanence. Il apprendra rapidement à se réguler tout seul. Si ce n’est pas le cas, optez pour un jouet distributeur de croquettes qui lui permettra de jouer et de se dépenser tout en comblant ses instincts de chasseur. 3. Un chaton sevré n’a plus besoin de boire du lait, et encore moins du lait de vache qu’il ne peut pas digérer correctement. De plus, nourrir son chaton avec des restes de table n’est pas équilibré et ne lui permettra pas de grandir sereinement et harmonieusement. Pour couvrir les besoins nutritionnels de votre chaton sans excès, ni carence, vous devez donc lui fournir un aliment de qualité pour chatons, il est sevré ! Le saviez-vous ? Un chat ne doit pas recevoir des repas à heures fixes. C’est un grignoteur qui aime répartir sa consommation alimentaire tout au long de la journée. Ne cherchez donc pas à instaurer avec lui un rituel autour des repas comme vous le feriez avec un chien. La relation affective avec lui doit s’installer autour des câlins et des jeux plutôt qu’autour de la nourriture. 4. Pour un chat, les griffades constituent un marquage visuel pour baliser le territoire. Ainsi, si vous placez son griffoir ou arbre à chat dans un coin de la pièce ou le déplacer régulièrement, cet objet n’a plus aucun intérêt pour le chat. Il faut donc placer le griffoir ou l’arbre à chat dans un endroit de passage, bien en vue de tous. De plus, il est préférable d’offrir un griffoir au chaton dès son plus jeune âge pour qu’il ne prenne pas de mauvaise habitude. Pour l’habituer à l’utiliser, vous pouvez le frotter avec de l’herbe à chat ou vaporiser un spray d’herbe à chat dessus. Au contraire, si votre chaton a déjà abîmé vos murs ou vos meubles, vaporiser du Féliway peut être très utile : en balisant vous-même ces endroits avec des analogues de phéromones apaisantes félines, vous les protégez des griffades. 5. Un chaton, même s’il vit en appartement, peut être infesté de puces et de parasites digestifs : il faut donc bien continuer à le vermifuger et à le traiter contre les puces avec un antiparasitaire efficace pour chatons. Au contraire, la Leucose est une maladie infectieuse transmise par contacts directs entre chats. Si votre chaton n’a pas accès à l’extérieur, vous pouvez décider de ne pas le vacciner contre cette maladie mais seulement contre le Typhus et le Coryza (à partir de 2 mois : 2 injections à un mois d’intervalle). Pour en savoir plus, consultez nos fiches conseils sur la vaccination du chat et sur les vers du chat. 6. Beaucoup de plantes sont toxiques et il faut absolument interdire à votre chaton de manger des plantes ! Vous pouvez alors lui fournir de l’herbe à chat. Attention toutefois, cette herbe ne permet pas d’éliminer les parasites digestifs : une vermifugation tous les mois jusqu’à 6 mois puis tous les 3 mois est nécessaire.
Vous êtes prêts !

1. A l’arrivée d’un chaton dans votre maison (et tout au long de sa vie !), la litière doit être éloignée de la gamelle. En effet, le chat organise son territoire en différentes aires d’activité : alimentation, élimination, repos, jeu/chasse… Si ces aires peuvent se superposer, il est préférable qu’élimination et alimentation soit le plus éloignées possible. De plus, le chaton peut développer une peur de sa litière s’il y a toujours du bruit, du passage… quand il fait ses besoins. Bien sûr, sa litière doit être nettoyée tous les jours et changée toutes les semaines. A savoir : Si vous avez plusieurs chats, il faut absolument leur offrir un bac à litière ou maison de toilette chacun, voire une de plus ! 2. Votre chaton peut disposer de sa ration journalière de croquettes en permanence. Il apprendra rapidement à se réguler tout seul. Si ce n’est pas le cas, optez pour un jouet distributeur de croquettes qui lui permettra de jouer et de se dépenser tout en comblant ses instincts de chasseur. 3. Un chaton sevré n’a plus besoin de boire du lait, et encore moins du lait de vache qu’il ne peut pas digérer correctement. De plus, nourrir son chaton avec des restes de table n’est pas équilibré et ne lui permettra pas de grandir sereinement et harmonieusement. Pour couvrir les besoins nutritionnels de votre chaton sans excès, ni carence, vous devez donc lui fournir un aliment de qualité pour chatons, il est sevré ! Le saviez-vous ? Un chat ne doit pas recevoir des repas à heures fixes. C’est un grignoteur qui aime répartir sa consommation alimentaire tout au long de la journée. Ne cherchez donc pas à instaurer avec lui un rituel autour des repas comme vous le feriez avec un chien. La relation affective avec lui doit s’installer autour des câlins et des jeux plutôt qu’autour de la nourriture. 4. Pour un chat, les griffades constituent un marquage visuel pour baliser le territoire. Ainsi, si vous placez son griffoir ou arbre à chat dans un coin de la pièce ou le déplacer régulièrement, cet objet n’a plus aucun intérêt pour le chat. Il faut donc placer le griffoir ou l’arbre à chat dans un endroit de passage, bien en vue de tous. De plus, il est préférable d’offrir un griffoir au chaton dès son plus jeune âge pour qu’il ne prenne pas de mauvaise habitude. Pour l’habituer à l’utiliser, vous pouvez le frotter avec de l’herbe à chat ou vaporiser un spray d’herbe à chat dessus. Au contraire, si votre chaton a déjà abîmé vos murs ou vos meubles, vaporiser du Féliway peut être très utile : en balisant vous-même ces endroits avec des analogues de phéromones apaisantes félines, vous les protégez des griffades. 5. Un chaton, même s’il vit en appartement, peut être infesté de puces et de parasites digestifs : il faut donc bien continuer à le vermifuger et à le traiter contre les puces avec un antiparasitaire efficace pour chatons. Au contraire, la Leucose est une maladie infectieuse transmise par contacts directs entre chats. Si votre chaton n’a pas accès à l’extérieur, vous pouvez décider de ne pas le vacciner contre cette maladie mais seulement contre le Typhus et le Coryza (à partir de 2 mois : 2 injections à un mois d’intervalle). Pour en savoir plus, consultez nos fiches conseils sur la vaccination du chat et sur les vers du chat. 6. Beaucoup de plantes sont toxiques et il faut absolument interdire à votre chaton de manger des plantes ! Vous pouvez alors lui fournir de l’herbe à chat. Attention toutefois, cette herbe ne permet pas d’éliminer les parasites digestifs : une vermifugation tous les mois jusqu’à 6 mois puis tous les 3 mois est nécessaire.

Start typing and press Enter to search

Shopping Cart

Votre panier est vide.